Votre assurance auto à partir de 6,63 € par mois ? Obtenez votre Devis Auto en ligne en moins d'1 minute.

Pneus sur-gonflés et sous-gonflés : quels sont les risques ?

Dernière mise à jour :

Selon les estimations, les pneumatiques trop abîmés provoquent 153 000 accidents en Europe.

Les pneus sont des éléments essentiels de la sécurité. La tenue de route et la qualité du freinage de votre auto en dépendent.

Vous vous posez des questions sur la pression des pneus de votre voiture ? Qu’en est-il en cas de sur-gonflage ou de sous-gonflage de vos pneumatiques ?

Le rôle des pneumatiques dans le freinage

La distance de freinage est mesurée entre le début du freinage et l’arrêt complet du véhicule. Le temps de réaction n’est donc pas pris en compte dans le calcul.

Aucun véhicule motorisé ne peut s’arrêter net même à faible vitesse. La distance de freinage peut être allongée en fonction de certains facteurs comme des pneumatiques sous-gonflés ou sur-gonflés.

Le risque d’aquaplaning en cas de sur-gonflage ou sous-gonflage

La distance de freinage dépend notamment de :

  • la vitesse,
  • de l’adhérence de la chaussée,
  • de la qualité des pneus du constructeur.

Lorsque la chaussée est humide, la vitesse doit être adaptée ainsi que la conduite qui doit être plus souple. La vérification de l’état de vos pneus est une précaution simple pour éviter l’aquaplanage. Les pneus surgonflés et sous-gonflés augmentent les risques d’aquaplaning.

Il existe différents types de pneus : été, hiver, toutes saisons, 4×4… Il s’agit d’un élément technique à adapter en fonction des conditions météorologiques et à changer régulièrement.

Quand faut-il changer les pneus ?

Afin de conduire dans de bonnes conditions, il est conseillé de changer ses pneus tous les 40 000 km. Cependant, même si le véhicule ne roule pas beaucoup, la gomme a tendance à s’altérer avec le temps.

Pour un véhicule à traction (puissance du moteur transmise à l’avant) comme pour un véhicule à propulsion (force motrice transmise aux roues arrière) les pneus neufs doivent être montés à l’arrière. Les pneus du train avant s’usent plus vite, il faudra donc les changer plus souvent.

Cependant, si vous n’avez pas les moyens de changer tous les pneus en même temps, préférez le train arrière pour monter les pneus neufs.

Pour les véhicules à 4 roues motrices comme les SUV et les 4×4, il faudra changer les pneus par 4. Dans le cas contraire, les relais de transmission risquent d’être endommagés.

Les risques de crevaison et d’éclatement des pneus

L’éclatement des pneus est lié dans 75 % des cas à une mauvaise pression des pneumatiques. En cas de crevaison, il est possible de réparer avec un kit anti-crevaison.

Les risques de crevaison en cas de sous-gonflage

Attention aux objets étrangers et pointus, avant de quitter le stationnement bien vérifier autour de la voiture. En cas de crevaison, il est toujours possible de réparer, les coûts de réparation sont souvent inférieurs au prix d’un pneu neuf.

Un pneu sous-gonflé aura tendance à chauffer, les risques de crevaison et d’éclatement sont augmentés.

Les risques d’éclatement en cas de sur-gonflage

Plus grave que la crevaison, l’éclatement entraîne une perte de contrôle du véhicule. Les jantes (disques de roues), les enjoliveurs ainsi que les contrepoids risquent d’être abîmés. Vous pouvez utiliser votre roue de secours afin de reprendre la route.

Cependant, les constructeurs équipent de moins en moins les voitures avec un pneu d’urgence.

Suite à un éclatement, le parallélisme est souvent touché. Si l’équilibrage des pneus est mauvais, il y aura des vibrations au niveau du volant et du siège.

Pour les véhicules de course, le sur-gonflage améliore la stabilité du véhicule en courbe mais c’est un cas à part.

Usure prématurée des pneumatiques et une augmentation de la consommation de carburant

Les pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation de carburant, ceux-ci subissent davantage de déformations au niveau du flanc et de la bande de roulement.

Un pneu dégonflé rend le roulement difficile. Une consommation supplémentaire de carburant d’environ 20 à 30 % est nécessaire pour vaincre cette résistance.

Une consommation excessive de carburant augmente les émissions de CO2 créées par le véhicule.

En se déformant, le pneu s’use prématurément car la répartition du poids n’est pas homogène. Pour rappel, des pneus trop usés peuvent être sanctionnés par une amende de 135 €.

Des pneus sous-gonflés ou surgonflés sont donc dangereux et particulièrement coûteux en termes de consommation de carburant.

Comment et quand contrôler la pression de vos pneus ?

Vous devez effectuer un contrôle de votre véhicule en cas d’usures irrégulières sur vos pneumatiques. Celles-ci peuvent indiquer un défaut de parallélisme ou un sous-gonflage. Il est nécessaire aussi de procéder à un entretien de ces pneumatiques.

De plus, la différence d’usure entre deux pneus d’un même essieu ne doit pas être supérieure à 5 mm.

Où contrôler la pression de vos pneumatiques ?

La pression de vos pneus doit être vérifiée tous les mois. Vous pouvez vous rendre dans une station service ou un centre auto afin d’effectuer le gonflage de vos pneus.

L’accès aux gonfleurs est normalement gratuit mais certaines stations font payer la prestation. Il est également possible de gonfler vos pneus chez vous à l’aide d’un compresseur d’air portatif. Attention à bien remettre le bouchon des valves une fois la pression terminée.

Un pneu peut perdre 0,1 bar par mois, même un pneu sur une roue de secours peut se dégonfler avec le temps.
Le contrôle de la pression des pneus se fait à froid de préférence. Vous trouverez les pressions préconisées pour votre véhicule dans la notice ou au niveau de la portière.

Attention à bien adapter la pression de vos pneus aux conditions, si vous avez roulé plus de 3 km, le pneu est chaud, il est donc nécessaire d’augmenter la pression préconisée de 0,3 bar. Si votre véhicule est chargé, il est aussi recommandé d’augmenter la pression.

Marquage des pneus : les témoins d’usure

Les indicateurs d’usure sont repérables grâce à la présence de symboles sur le flanc des pneus. Il peut s’agir d’un bonhomme Michelin, de l’indice TWI ou d’un triangle selon la marque de vos pneus. Les indicateurs se trouvent en face de ces symboles dans les sculptures du pneu.

Le flanc de vos pneumatiques indique l’indice de vitesse correspondant à la vitesse maximale pouvant être atteinte par le pneu, l’indice de charge ainsi que la marque et les dimensions.

Les pneus sous-gonflés subissent une déformation plus importante au niveau des flancs. Les flancs des pneus sur-gonflés sont plus durs, l’adhérence s’en trouve diminuée car la surface de contact entre le pneu et le sol est réduite.

L’usure de la bande de roulement est visible lorsque la profondeur des rainures principales est inférieure à 1,6 mm. C’est la hauteur de la bosse située entre les sculptures, celle-ci vous permet de déterminer si la bande de roulement est détériorée ou non.

Romain - Co-Fondateur de Captain-Drive
Romain - Co-Fondateur de Captain-Drive
Depuis 2014 (et après avoir créé une entreprise dans le milieu de la mécanique et de la réparation auto), je rédige des articles sur le monde de l'automobile dans le but de vous aider à allonger la durée de vie de vos véhicules et de faire les bons choix d'accessoires. N'hésitez pas à me contacter directement sur le formulaire de contact du site.

BONUS : Recevez un bon d'achat de 5 à 80 euros pour la réparation de votre voiture !

Chaque mois, CaptainDrive vous envoie des bons plans pour économiser de l'argent sur votre budget auto. C'est gratuit !

Laisser un commentaire