Votre assurance auto à partir de 6,63 € par mois ? Obtenez votre Devis Auto en ligne en moins d'1 minute.

Mon pneu a une hernie : qu’est-ce que c’est et que faire ?

Dernière mise à jour :

Les pneumatiques d’un véhicule représentent des éléments indispensables pour la sécurité des passagers.

De ce fait, il convient d’y accorder une attention particulière. Dès la constatation de la moindre usure ou protubérance, il convient de chercher les bonnes solutions et de s’adresser aux professionnels de l’automobile.

L’hernie d’un pneu fait partie des anomalies qui peuvent survenir à n’importe quel moment. C’est une boursouflure qui apparait sur le flan du pneumatique et qui peut être dangereuse si elle n’est pas traitée.

Dans cet article, on vous explique ce phénomène et on vous dit quoi faire quand l’hernie se produit.

Qu’est-ce que l’hernie sur un pneu ?

Vous avez remarqué une déformation de votre pneu qui ressemble à une sorte de bosse ? Il s’agit certainement d’une hernie. Cette dernière constitue une ondulation visible sur le flanc du pneumatique.

En effet, cette anomalie peut arriver à tous les automobilistes avec différentes proportions. Avant de chercher les causes, il serait judicieux de comprendre la composition d’un pneu.

Ce dernier, élément capital d’un véhicule, est composé d’un mélange de caoutchouc synthétique, de noire de carbone mais aussi de gomme naturelle. Pour former le squelette du pneumatique, des renforts métalliques sont indispensables. Ces derniers définissent la géométrie du pneu et lui confèrent une bonne rigidité.

La carcasse de ce dernier est composée de plusieurs éléments tels que des couches de câbles métalliques et de textiles mais aussi d’une ceinture d’acier. C’est cette armature qui confère au pneu sa capacité à supporter les charges grâce à la résistance à la pression du gonflage.

Comment se produit une hernie ?

Maintenant que vous avez compris le phénomène de l’hernie et son influence sur la structure du pneu, il est temps d’explorer les causes de cette anomalie. En effet, une hernie se forme quand la structure métallique est endommagée.

En d’autres termes, quand l’armature du pneu se déforme et devient faible, le pneu commence à présenter une bosse sur le côté sous l’effet de la pression interne du pneumatique.

Par conséquent, certains fils se déchirent pour générer un point faible. Le caoutchouc, subissant une sollicitation plus forte, se déforme en présentant une protubérance plus ou moins importante. Le volume de cette dernière augmente avec la pression.

Au début, vous n’allez pas constater une perte d’air considérable mais avec le temps vous le remarquerez. Souvent, une hernie se produit suite à un choc touchant le côté du pneu contre la bordure du trottoir.

Ce phénomène survient également suite à un passage violant dans un trou, dans un nid-de-poule ou en heurtant un obstacle qui était difficile à éviter. Cette anomalie peut être le résultat d’un sous-gonflage chronique du pneu. Ce dernier peut être aussi endommagé au contact d’un produit chimique. Par ailleurs, il y a une autre raison qui est très rare à savoir un défaut de fabrication.

Une bosse sur la paroi interne du pneu : est-ce une hernie ?

Vous avez remarqué une ondulation sur le flanc de votre pneu qui est formée vers l’intérieur ? Vous pouvez être rassuré car cette déformation est d’ordre esthétique. De ce fait, elle ne remet pas en cause la performance et la qualité de votre pneu.

De plus, elle ne nécessite aucune intervention. Ce phénomène est dû à la soudure des couches de câbles sur la carcasse.

D’ailleurs, cette ondulation n’apparaît qu’une fois le pneu est gonflé sous l’effet de la pression. Par conséquent, on peut dire qu’il ne s’agit pas d’une hernie.

Quel est le risque d’une hernie ?

Vous pensez que cette bosse sur votre pneumatique n’est pas si importante et vous continuez à rouler avec un pneu endommagé ? Vous vous trempez car cette hernie révèle, sans doute, une anomalie plus grave.

En effet, cet incident cache l’avarie des nappes textiles et de câbles métalliques. Ainsi, la structure du pneu est modifiée. Par conséquent, le risque d’éclatement est très important.

D’ailleurs, il peut survenir à n’importe quel moment. Même si vous roulez à une vitesse réduite, votre pneumatique risque de s’éclater et le véhicule serait immobilisé. Il y a même un risque d’accident. En effet, même les professionnels les plus aguerris ne peuvent pas prévoir si le pneu avec une hernie peut résister pour quelque temps ou pas.

Que faire quand on détecte une hernie sur le pneu ?

En détectant une hernie dans l’un de pneumatiques de la voiture, il convient de le remplacer par la roue de secours. À défaut, il convient de limiter l’usage du pneu endommagé à celui d’une roue temporaire.

En d’autres termes, il serait judicieux de rouler à une vitesse maximale de 80 km/h et de ne pas dépasser le trajet de 200 km. De plus, si le véhicule est surchargé, il convient de réduire la charge. Ainsi, transférer les passagers et les bagages dans un autre véhicule est recommandé.

Une hernie, est-ce réparable ?

Théoriquement, une hernie peut être réparée comme toutes les anomalies qui touchent le flanc d’un pneumatique. La réparation nécessite une manœuvre complexe assurée par un professionnel.

Ce dernier peut juger la gravité de l’atteinte au pneu et décider de la possibilité de le réparer. Si la rupture du pneu est extrêmement réduite, il peut procéder à une vulcanisation à chaud et assurer une pose d’emplâtre en interne. Il convient de savoir que les méthodes de réparation à froid ne sont pas efficaces. De ce fait, l’hernie réapparaîtra de nouveau.

Soumis à des pressions, des charges et des frottements, les pneus d’un véhicule peuvent ne pas résister à ces phénomènes suite à la réparation d’une hernie. En effet, ces manœuvres ne permettent pas de restaurer la même qualité d’un pneu tout neuf.

Vous l’avez donc compris, il est fortement conseillé de remplacer le pneu dans cette situation. La réparation peut être onéreuse et complexe. Si elle n’est pas assurée dans les règles de l’art, le risque d’éclatement du pneu est bien réel.

Comment prévenir ce type de problème ?

La meilleure solution pour prévenir les hernies est de contrôler la pression des pneumatiques. En effet, il serait judicieux d’adopter une pression adaptée à la charge du véhicule et aux trajets à parcourir. Une bonne surveillance de la pression est alors indispensable pour éviter les hernies.

D’une façon générale, le contrôle des pneus doit se faire régulièrement tous les 2000 à 3000 kilomètres parcourus. Pour une sécurité optimale, il convient de vérifier toutes les zones du pneu en intérieur comme à l’extérieur.

Romain - Co-Fondateur de Captain-Drive
Romain - Co-Fondateur de Captain-Drive
Depuis 2014 (et après avoir créé une entreprise dans le milieu de la mécanique et de la réparation auto), je rédige des articles sur le monde de l'automobile dans le but de vous aider à allonger la durée de vie de vos véhicules et de faire les bons choix d'accessoires. N'hésitez pas à me contacter directement sur le formulaire de contact du site.

BONUS : Recevez un bon d'achat de 5 à 80 euros pour la réparation de votre voiture !

Chaque mois, CaptainDrive vous envoie des bons plans pour économiser de l'argent sur votre budget auto. C'est gratuit !

Laisser un commentaire