Une réparation à effectuer pour votre voiture ? Recevez 3 devis pour comparer les prix !

Pot d’échappement qui fume et qui sent mauvais : les causes et que faire ?

Dernière mise à jour :

Un pot d’échappement qui produit une fumée n’est généralement pas alarmant.

En effet, les moteurs à combustion sont à l’origine de gaz, qui doivent ensuite s’évacuer. Cependant, dans cette situation, la fumée est à peine visible et dégage une odeur presque imperceptible.

En revanche, si votre véhicule émet des fumées colorées et des odeurs nauséabondes, cela doit vous alerter.

Captain-Drive.com vous en dit plus sur les causes liées à l’émission de fumée provenant de votre pot d’échappement et vous propose des solutions pour y mettre un terme.

Pourquoi le pot d’échappement émet-il de la fumée ?

Quel que soit le type de moteur que votre véhicule possède, à l’exception toutefois des voitures électriques, le carburant est consommé sous haute pression.

Cela signifie que, pour fonctionner, votre véhicule actionne tout un mécanisme, qui parvient à alimenter le groupe motopropulseur. Cela est obtenu notamment par une explosion interne, qui déclenche les pistons.

Pour parvenir à un tel processus, plusieurs fluides et joints sont nécessaires. En cas de défaut, les particules de poussière et de saleté peuvent contaminer les gaz d’échappement et être détectés dans l’air.

De même, d’autres composants peuvent parvenir à atteindre la chambre de combustion, ce qui déséquilibre le mélange de carburant et d’air dont le moteur a besoin pour provoquer l’explosion.

Le pot d’échappement peut alors émettre de la fumée de diverses couleurs : blanche, bleue ou noire.

Dans tous les cas, cela signifie qu’une anomalie a été détectée dans votre véhicule. Il est donc important d’y prêter attention, au risque de provoquer des dégâts plus importants sur le long terme.

A quoi correspond la fumée blanche et comment la limiter ?

Si votre pot d’échappement émet une fumée blanche, cela provient certainement d’une augmentation de l’humidité dans votre système d’échappement.

Cela est notamment le cas en hiver, en raison de la condensation qui s’accumule lors du refroidissement du véhicule. La fumée blanche intervient au démarrage de votre voiture, puisque les gaz d’échappement ne sont pas encore chauds.

Lorsque c’est le cas, ces derniers assèchent le système d’échappement et la fumée blanche finit par disparaître.

Cependant, dans certains cas de figure, la fumée blanche persiste. Le problème peut venir du joint de culasse. Cette pièce auto fait la transition entre la chambre de combustion et le système de refroidissement.

Si ce joint est défectueux, le liquide de refroidissement s’infiltre dans le processus de combustion, tandis que la pression du moteur entre dans le système de refroidissement.

Pour confirmer ce diagnostic, voici quelques étapes à suivre :

  • Couper le moteur ;
  • Vérifier la pression du grand tuyau d’eau. Si elle est élevée, le système de refroidissement a un défaut ;
  • Laisser refroidir le moteur, pour faire redescendre la pression ;
  • Ouvrir le couvercle du vase d’expansion ;
  • Ajouter du liquide de refroidissement, si besoin ;
  • Allumer le moteur avec le vase d’expansion ou le radiateur ouvert ;
  • Observer l’eau dans le vase d’expansion. Si des bulles sont visibles, le joint de culasse est endommagé. Il doit alors être changé.

Que signifie une fumée bleue et comment la contrer ?

🚘 Vous souhaitez acheter vous-même votre pièce auto et faire des économies ? 🚘

💥 Comparez les meilleurs prix sur le site de notre partenaire, leader sur le marché de la pièce auto en ligne avec une note de 4/5 sur TrustPilot 💥


Le pot d’échappement peut également émettre une fumée bleue. Les causes de ce phénomène sont multiples.

Parmi les plus courantes, nous retrouvons notamment un excès d’huile, un piston endommagé, un joint de culasse défectueux ou encore des joints de tige de soupape abîmés :

Le niveau d’huile

Si le niveau d’huile est supérieur à la jauge maximale autorisée, la cause de la fumée bleue est toute trouvée. Pour y remédier, vous devez changer l’huile et le filtre, en respectant les instructions du fabricant.

Des segments de piston endommagés

Utilisés pour assurer l’étanchéité entre le piston et la paroi du cylindre, pour dissiper la chaleur dans les pistons et pour doser l’huile nécessaire à la lubrification des pistons, les segments de piston jouent un rôle important. Ainsi, s’ils sont défectueux, les conséquences peuvent être majeures :

  • Soupapes et injecteurs touchés ;
  • Piston grippé ;
  • Bielle et vilebrequin détériorés.

Afin de confirmer ce diagnostic, vous pouvez effectuer un test de compression. Le testeur doit être vissé par le filetage des bougies, puis il vérifie la pression interne du cylindre. Si les segments sont endommagés, ils doivent être changés.

Un joint de culasse défectueux

Pour déterminer si le joint de culasse est défectueux, vous devez observer le bouchon de remplissage d’huile de votre moteur. Si une mousse brune et blanche s’y est formée, le joint de culasse est endommagé. Il faut alors le remplacer.

Des joints de tige de soupape abîmés

Les joints de tige de soupape servent à sceller les soupapes et à empêcher l’huile moteur de couler dans les chambres à combustion. S’ils sont abîmés ou trop usés, l’huile se mêle au mélange de carburant et d’air, et est expulsée en même temps que les gaz d’échappement.

Le changement de ces joints nécessite un savoir-faire précis. D’ailleurs, ils sont généralement changés tous en même temps, pour éviter de devoir démonter les pièces à plusieurs reprises. Dans certains cas, c’est la culasse dans son entièreté qui doit être remplacée.

Quelles solutions pour éviter la fumée noire ?

En France, l’émission d’une fumée noire est réprimandée. En effet, elle a un impact particulièrement négatif sur notre environnement. La cause de cette fumée est généralement le défaut d’un composant électronique.

De ce fait, le carburant n’est plus brûlé proprement et est évacué sous la forme d’une suie noire et épaisse.

Les composants les plus concernés sont la sonde lambda, les bougies d’allumage et le système de gestion du moteur. Tous ces éléments peuvent être réglés ou changés par un garagiste, afin de limiter l’émission de fumée noire.

D’où provient la mauvaise odeur du pot d’échappement ?

En plus de la fumée, une mauvaise odeur peut se dégager du pot d’échappement. Différents facteurs peuvent expliquer cela :

  • Le dessous de la caisse a été traité avec du mastic ou de la cire ;
  • La couche protectrice du pot d’échappement chauffe trop pendant la conduite ;
  • Le pot d’échappement est mal placé ;
  • Les caoutchoucs de retenue ne sont pas correctement installés.

En prenant rendez-vous chez votre garagiste, vous pouvez facilement corriger ces erreurs.

Laisser un commentaire