Votre assurance auto à partir de 6,63 € par mois ? Obtenez votre Devis Auto en ligne en moins d'1 minute.

Un pneu crevé peut-il être pris en charge par l’assurance ?

Dernière mise à jour :

La crevaison fait partie des pannes les plus courantes sur les véhicules motorisés. Elle empêche non seulement de rouler, mais peut également coûter cher.

Dépannage, remorquage, réparation ou remplacement par un pneu neuf entraînent en effet des dépenses pour les propriétaires de véhicules.

Afin de limiter le budget nécessaire pour remédier à une crevaison, certains pensent peut-être faire une demande d’indemnisation à leur assureur… Seulement, est-ce possible ? Un pneu crevé peut-il être pris en charge par l’assurance auto ? La réponse à suivre.

La crevaison est-elle considérée comme un sinistre ?

Sont considérés comme des sinistres tous les faits et événements ayant un impact sur l’utilisation d’un véhicule.

Un accident dans le cadre duquel le véhicule est endommagé et/ou les passagers blessés est un sinistre. Une intempérie causant des dommages matériels est un sinistre, tout comme un bris de glace ou encore un vol.

Entravant la conduite en toute sécurité et l’utilisation normale du véhicule, un pneu crevé est également considéré comme un sinistre. Et comme pour tout sinistre, il est possible, sous certaines conditions, de solliciter l’assistance de son assurance.

Comment se faire indemniser par son assurance auto en cas de crevaison ?

Le dépannage en cas de crevaison, le remplacement et la réparation des pneus crevés ne sont pas systématiquement pris en charge par les assureurs. Même si l’on a souscrit un contrat tous risques, une indemnisation en cas de crevaison n’est pas automatique.

Toutefois, il importe de bien lire son contrat, car tout dépend de l’assureur et des termes.

Certaines assurances tous risques ouvrent droit à un remboursement en cas de crevaison, que celle-ci se produise après un acte de vandalisme ou dans le cadre d’un accident.

Le cas échéant, l’assureur peut prendre en charge la réparation, mais également le remorquage du véhicule. Le conducteur peut cependant avancer des frais avant de recevoir son indemnisation.

Si aucune mention concernant la crevaison n’apparaît dans le contrat d’assurance auto, il est judicieux de souscrire une garantie « pneumatiques » ou « crevaison ».

Proposée par les compagnies d’assurance, elle évite d’avancer les frais lors d’un dépannage pour cause de crevaison et lors d’une réparation de pneu crevé.

Pour anticiper d’éventuelles dépenses liées au remorquage en cas de crevaison, on veillera également à demander une « assistance zéro kilomètre ». Cette option permet d’être dépanné gratuitement si un pneu crève ou si tout autre sinistre empêche de rouler.

L’ « assistance 0 kilomètre » peut aussi inclure le prêt d’un véhicule de remplacement.

Quelles sont les autres solutions pour bénéficier d’un remboursement lors d’une crevaison ?

Les automobilistes souhaitant être couverts pour un pneu crevé peuvent souscrire une assurance spécifique auprès d’un vendeur spécialisé ou d’un installateur.

Les assurances proposées par ces professionnels permettent d’être indemnisé en cas de vol de pneumatique et de dégradation.

Elles incluent également une prise en charge des réparations et des remplacements de pneus en cas de sinistre.

Quel prix pour faire réparer un pneu ?

En moyenne, la réparation d’un seul pneu crevé coûte entre 20 et 30 euros. Ce prix comprend l’équilibrage. Il peut augmenter en fonction du type de véhicule, du type de pneu et de sa dimension.

Pour faire réparer un pneu, des conditions doivent toutefois être réunies. L’entaille ou le trou doit se trouver au niveau de la bande de roulement et il ne doit pas faire plus de 6 millimètres.

Un pneu crevé au niveau du flanc, un pneu largement troué ou qui a explosé n’est pas réparable. Dans ces cas, il faut remplacer le pneu endommagé par un pneu neuf.

Le prix de la réparation augmente alors, car il comprend l’achat du pneumatique, son montage et l’équilibrage.

Que faire en cas de crevaison ?

Lorsqu’un pneu crève, le véhicule doit immédiatement être immobilisé. Rouler avec un pneu en mauvais état représente un danger pour le conducteur, pour ses passagers et pour les autres automobilistes, car la maîtrise du véhicule est extrêmement réduite.

De plus, en continuant de circuler malgré une crevaison, on peut endommager d’autres pièces de l’automobile comme la jante, le système de freinage ou encore les suspensions.

Enfin, rouler avec des pneus endommagés est interdit par la loi, qui prévoit des amendes allant de 135 à 750 euros en cas de contrôle de police.

Si l’on s’aperçoit qu’un pneu est crevé avant de commencer un trajet, on cherche un autre moyen de transport… Ou on prend le temps d’installer la roue de secours avant le départ, en attendant de faire réparer le pneu.

On veille évidemment à contacter son assureur au préalable, afin de connaître la marche à suivre pour demander un remboursement.

Si le pneu crève en roulant, il convient de s’arrêter au plus vite sur le bas-côté et de quitter le véhicule. Dans un premier temps, on contacte son assurance.

Puis, s’il est possible de remplacer la roue sans risque, on procède soi-même à la réparation à l’aide du matériel dont on dispose : cric, roue de secours… On s’épargne ainsi des frais de remorquage et de garagiste.

Si l’on se trouve sur l’autoroute ou toute autre voie où la réparation est impossible, on attend en sécurité qu’un dépanneur nous rejoigne. En fonction des cas, il pourra procéder à la réparation sur place ou remorquer le véhicule jusqu’à un garage.

À noter :

Même si un seul pneu est endommagé, il faut généralement changer les deux pneumatiques d’un même essieu simultanément. Cela évite les défauts d’équilibre, la perte de maîtrise du véhicule et l’usure prématurée des équipements.

Lorsque les trois autres pneus sont neufs et que l’on a la possibilité d’installer un pneu identique en tous points (même marque, mêmes dimensions, mêmes caractéristiques techniques…), on peut acheter un seul pneumatique.

Comment éviter de crever en voiture ?

Pour vous éviter tous les ennuis liés à une crevaison, vous pouvez prendre certaines précautions :

  • Contrôlez régulièrement la pression des pneus de votre véhicule ;
  • Vérifiez leur état et n’hésitez pas à les remplacer par des pneus neufs au moindre signe d’usure ;
  • Achetez des pneus de qualité, plus résistants que les pneumatiques bon marché ;
  • De temps à autre, assurez-vous du parfait équilibrage des quatre roues ;
  • Conduisez sereinement, en évitant les chocs, les à-coups et autres dérapages qui endommagent les pneus et augmentent le risque de crevaison.
Photo of author
camille@cd

BONUS : Reçois des produits et des cadeaux gratuits pour ta voiture !

Chaque mois, CaptainDrive s'associe à une marque partenaire pour te faire gagner :


- des accessoires auto de qualité,

- des produits d'entretien pour voiture,

- des bons d'achat pour la réparation de ton véhicule.


C'est gratuit !

Laisser un commentaire