Revendre sa voiture d’occasion : les 7 règles à suivre absolument !

Vous avez une voiture d’occasion à céder ? Avant de vous lancer dans des devis, un contrôle technique, une remise à niveau ou autres, CaptainDrive vous liste quelques règles simples à suivre pour y gagner au change.

Consultez le prix argus de votre voiture

Comme tout bon revendeur, il vous faut passer par un calcul de la valeur argus pour estimer un prix de vente. Basée sur la loi de l’offre et la demande et l’ancienneté du véhicule, la cote officielle reflète son prix actuel. Toutefois, il n’est plus nécessaire de payer pour coter. Il est possible de vendre sa voiture grâce à une estimation en ligne et gratuite. Celle-ci vous permet d’obtenir une cote fiable et non payante, depuis chez vous.

Ne vous ruinez pas pour un contrôle technique

À moins de la destiner à un particulier, la preuve de contrôle technique n’est pas toujours obligatoire. Les enseignes de reprise auto non liées à une licence de marque (à l’instar des concessionnaires) acceptent les véhicules non porteurs du fameux macaron. Une fois la vente bouclée, le coût de cet examen payant revient au professionnel ayant racheté votre voiture. Aussi, renseignez-vous avant !

Faites expertiser

Les offres de rachat auto ont largement évolué ces dernières années. De nombreux acteurs du secteur proposent maintenant une formule 100 % gratuite incluant : cotation argus, expertise, estimation finale et reprise. Il est à noter que le prix d’une inspection indépendante peut varier de 160 à 200 €, selon le lieu de la prestation. De quoi y réfléchir à deux fois…

Listez vos équipements et options

Il est toujours bon d’avoir une idée de la valeur ajoutée de sa voiture. Pour cela, faites un petit inventaire de vos équipements, aménagements ou récentes réparations. Vous pourrez les faire valoir le jour de la vente et éventuellement maximiser le prix définitif de cession.

Vous avez une carte grise “de collection” ? Faites-en usage !

Les véhicules de collection sont des biens à forte valeur ajoutée. À ce titre, il serait impensable de brader le vôtre sur le marché. Toute revente en bonne et due forme requiert une estimation, une expertise, un essai sur route et une réévaluation finale. La prise en charge par un spécialiste de l’automobile est idéale pour ce genre de transactions.

N’oubliez pas de régler vos amendes

En cas d’amende impayée, la revente d’un véhicule peut être frappée d’une opposition au transfert du certificat d’immatriculation. Dans ce cas, la cession d’une voiture est “bloquée” sur le plan administratif. En l’absence d’infractions non réglées, le certificat remis à l’acheteur comporte normalement la mention : “La situation administrative du véhicule ne fait apparaître aucune particularité.”

Résiliez l’assurance de votre voiture, une fois celle-ci revendue

Pour résilier votre contrat d’assurance après la vente, il vous suffit d’adresser une lettre recommandée à votre assureur, avec avis de réception. Retrouvez tous les détails de la procédure sur le site de l’Administration française service-public.fr, dans la section “Services en ligne et formulaires”.

Une fois toutes ces conditions réunies, vous serez déjà mieux paré pour vous lancer dans une cession auto !