🚗 Le marché de l’occasion est en constante évolution. D’ailleurs, chaque année en France, ce sont plus de trois véhicules d’occasion contre un véhicule neuf qui sont vendus.

🤭 Pourtant, malgré le développement de ce secteur, beaucoup d’automobilistes restent encore méfiants quand il s’agit de choisir leur prochaine voiture.

👉 Pourtant, il existe des méthodes permettant d’acheter une voiture de seconde main sans risque. Captain-Drive.com vous en dit plus sur comment acheter un véhicule d’occasion en toute sécurité et confiance.

Opter pour un véhicule d’occasion certifié

Parmi les raisons principales qui poussent les automobilistes à être prudents lors de leur achat, nous retrouvons la crainte des arnaques et la peur d’acquérir un véhicule avec des vices cachés.

Pour y remédier, une certification a été mise en place par l’entreprise Reezocar pour les véhicules de moins de 8 ans et moins de 150 000 km..

Ainsi, les véhicules d’occasion destinés à la vente font l’objet d’un protocole de certification, constitué de plusieurs étapes et services visant à vous assurer le bon état de la voiture.

Un véhicule est donc qualifié comme étant certifié dès lors qu’il a bénéficié d’un contrôle complet, comprenant :

  • Une révision intégrale ;
  • Une remise en état esthétique ou mécanique, si nécessaire ;
  • Un historique détaillé du véhicule, accompagné des divers documents justificatifs ;
  • Une garantie allant de 6 à 12 mois ;
  • Des solutions de paiement variées, comme la location avec option d’achat (LOA).

En plus de bénéficier de garanties non négligeables, l’achat d’un véhicule d’occasion certifié vous permet de changer d’avis dans un délai de 15 jours et d’obtenir un remboursement.

Enfin, la livraison est disponible partout en France.

Reezocar.com est l’acteur français leader sur ce marché, et permet de choisir facilement un véhicule d’occasion sans risques.

Reezocar le site de référence de l’automobile d’occasion

Faire appel à un professionnel

Si acheter un véhicule d’occasion auprès d’un particulier peut être intéressant d’un point de vue financier, les risques de vices cachés peuvent être plus importants qu’en faisant appel à un professionnel.

En effet, afin de vous rassurer, les concessionnaires et garagistes vous proposent diverses garanties et prestations qui vous permettent d’envisager l’achat d’un véhicule d’occasion avec plus de sérénité.

Au-delà d’un contrôle réalisé avant la vente, vous bénéficiez généralement d’un service après-vente, particulièrement utile si vous constatez une panne mécanique inexpliquée dans les semaines qui suivent votre achat.

D’autres solutions s’offrent à vous pour être accompagné dans votre processus d’achat. C’est notamment le cas des services soumis par les mandataires spécialisés dans les véhicules d’occasion.

Grâce à un réseau important de professionnels, les mandataires ont la possibilité de trouver un véhicule répondant à un maximum de vos critères de recherche. En parallèle, ils s’assurent de la qualité de leur prestation et du bon état de la voiture choisie.

Enfin, vous pouvez également vous tourner vers des plateformes de vente en ligne comme Reezocar. A l’image des mandataires, ces sites ont de nombreuses références et offres mises à votre disposition.

Ainsi, vous pouvez comparer les véhicules et obtenir un accompagnement personnalisé de la part des commerciaux.

Prendre le temps de comparer les offres

Comme pour tout achat, le prix d’un véhicule d’occasion doit vous servir d’indicateur quant à sa qualité et sa fiabilité.

Au moment de votre sélection, veillez bien à comparer les tarifs proposés sur le marché et à vous méfier des offres trop alléchantes.

Par exemple, un modèle moderne, avec un kilométrage très bas et accessible pour un prix défiant toute concurrence, doit vous alerter. Dans la majorité des cas, un écart de prix trop important entre deux véhicules similaires peut être synonyme de vices cachés ou de contrôles moins stricts.

De même, prenez le temps de la réflexion avant de procéder à l’achat. Dans le secteur des véhicules d’occasion, les arnaques sont nombreuses.

Parmi les formes les plus répandues sur le marché, nous retrouvons la revente rapide. Cela se traduit par une pression exercée par le vendeur sur l’acquéreur, en avançant que d’autres potentiels acheteurs sont intéressés.

Derrière cette volonté de vendre un véhicule au plus vite se cache régulièrement une voiture volée, maquillée ou faisant l’objet d’un crédit impayé. Avant de vous engager, vérifiez l’historique du véhicule.

Essayer avant de procéder à l’achat

Si vous en avez la possibilité, il est fortement recommandé d’essayer le véhicule que vous avez sélectionné avant de l’acheter.

Cela vous permettra non seulement de vous rendre compte de sa tenue de route et de son confort, mais aussi de déceler de potentiels dysfonctionnements.

Pour ce faire, n’hésitez pas à varier les types de route, aussi bien au niveau du revêtement que de la limitation de vitesse.

Le véhicule peut réagir différemment selon les conditions dans lesquelles vous roulez.

La majorité des vendeurs de voitures d’occasion professionnels vous proposent ce service. En revanche, si vous faites affaire avec un particulier, il se peut que ce dernier refuse.

Négociez avec lui, cela limitera les mauvaises surprises une fois l’achat effectué.

Pendant votre essai, soyez vigilant au bon fonctionnement de l’embrayage, de la boite de vitesses, du freinage et de la marche arrière.

Lors de vos accélérations, vérifiez si de la fumée est visible depuis votre rétroviseur. Après votre parcours, soulevez le capot et étudiez si des signes doivent vous alerter : une fuite, une odeur de brûlé ou un liquide de refroidissement marron.

N’oubliez pas également d’inspecter l’extérieur du véhicule. Parmi les points à vérifier, attardez-vous sur l’état de la carrosserie et des jantes, l’usure des pneus et le fonctionnement des portes, ainsi que des feux.

Vérifier l’identité du vendeur et les documents relatifs au véhicule

Procéder à l’inspection du véhicule est une étape indispensable avant de l’acheter, mais elle n’est pas la seule. Pensez également à vérifier l’identité du vendeur, ainsi que l’exactitude des informations présentes sur les documents relatifs à la voiture.

Qu’il s’agisse du certificat d’immatriculation, du contrôle technique, du carnet d’entretien, des factures de réparation, du certificat de cession ou du certificat de non-gage de moins de deux semaines, vous devez impérativement prendre le temps de les analyser dans leur intégralité.

Cela vous permettra ensuite de les comparer au véhicule lui-même.

Si vous constatez une différence importante entre les différents éléments mis à votre disposition, par exemple au niveau du kilométrage, soyez prudent. Dans ces cas-là, mieux vaut ne pas donner suite et vous tourner vers des vendeurs plus sérieux et consciencieux.