Comment déclarer un sinistre à l’assurance auto ?

Date de publication :
Publié par Romain Fusaro

Suite à un accident, à un vol, ou à tout autre sinistre sur sa voiture, il faut impérativement en faire la déclaration à son assureur pour être protégé et mobiliser les garanties du contrat… Mais nous le savons, dans la panique cela n’est pas toujours simple !

Quand faut-il contacter son assurance exactement, et comment faut-il procéder concrètement ? On fait le point ensemble.

Déclaration de sinistre : définition

Une assurance auto oblige à réaliser ce que l’on appelle une déclaration de sinistre en cas d’accident, de vol, ou encore de dégradation du bien. Rassurez-vous, il n’y a rien de compliqué là dedans. Il s’agit tout simplement d’informer son assureur du problème afin de pouvoir profiter des garanties prévues dans l’assurance auto.

Comme nous le verrons plus bas, il existe plusieurs façon de contacter son assurance (Allianz par exemple), mais le constat amiable est généralement le moyen le plus simple pour ne pas commettre d’erreur.

La déclaration de sinistre : une obligation légale

Comme nous le disions, faire une déclaration de sinistre n’est pas facultatif. Cela est une obligation légale lorsque le contrat de l’assurance est susceptible de vous protéger. En effet l’article L113-2 du Code des assurances oblige à déclarer tout sinistre automobile de nature à entraîner la garantie de l’assureur.

Ainsi, dans une majorité de cas, il faut faire la déclaration… Même si certains sinistres n’ont pas à être déclarés, comme par exemple un sinistre qui n’implique personne d’autre dans le cas d’une assurance au tiers, un sinistre qui n’a causé aucun dégât matériel ni de blessure, ou encore un sinistre extrêmement minime (rayure invisible…).

Comment déclarer un sinistre auto ?

Voyons donc maintenant la marche à suivre pour déclarer un sinistre auto comme il se doit, que ce soit pour une assurance auto Allianz ou un autre assureur.

Les délais à respecter

Il est avant tout extrêmement important de noter qu’une déclaration de sinistre doit se faire rapidement. Généralement, on dispose de 5 jours ouvrés au maximum pour faire sa déclaration de sinistre. En cas de vol, le délai est même réduit à 2 jours ouvrés.

Mais nous vous recommandons, si possible, d’effectuer votre déclaration immédiatement, en particulier lorsqu’un autre conducteur est impliqué. Cela permet de se souvenir correctement de ce qu’il s’est passé durant l’accident, et ainsi de n’omettre aucun détail important.

Si vous souhaitez faire votre déclaration immédiatement, pensez bien à vous mettre en sécurité avant toute chose. Pour cela, déplacez si possible le véhicule dans un endroit sûr, mettez votre gilet jaune, et installez votre triangle de présignalisation à une distance suffisante.

En tout cas, il est important de respecter les échéances. Une déclaration hors délai peut au minimum complexifier le processus, ou pire encore faire sauter vos garanties.

Les différentes solutions à envisager

Concrètement, il existe plusieurs solutions permettant de faire une déclaration de sinistre à son assurance auto :

  • Le plus simple est sans aucun doute d’utiliser un constat amiable. En remplissant ce formulaire, vous êtes tout à fait certain de n’oublier aucune information importante. Il faut d’ailleurs savoir que ce type de constat peur être utilisé même lorsque le sinistre n’implique personne d’autre que vous.
  • La plupart du temps, il est également possible de faire sa déclaration en ligne. Cela peut se faire sur le site de son assureur, ou encore sur une application dédiée.
  • Notez d’ailleurs que l’état propose une page et une application permettant de réaliser un constat amiable en ligne facilement. Il faut néanmoins que le sinistre n’implique que des voitures françaises, et qu’il n’y ait aucun accident corporel à déplorer. Il s’agit de l’application e-constat automobile.
  • Selon les assurance, il est généralement possible de faire sa déclaration par téléphone, par mail, ou en se rendant dans une agence.
  • Enfin, vous pouvez également faire votre déclaration de sinistre par courrier. Pour vous aider, nous reviendrons sur ce point en fin d’article.

Si vous optez pour un constat, une déclaration en ligne, ou une déclaration par téléphone, la procédure à suivre sera simple : il suffit de remplir les cases demandées et de répondre aux questions posées !

Dans le cas d’une lettre, cela demandera davantage de réflexions.

Les autres documents à fournir

Déclarer un sinistre est donc souvent assez simple… Mais en plus de la déclaration de sinistre, il peut parfois être utile d’ajouter certains documents immédiatement afin d’accélérer le processus de remboursement.

En cas de vol, ou de vandalisme notamment, il est obligatoire de réaliser un dépôt de plainte dans un commissariat afin de fournir le récépissé de dépôt de plainte remis par les forces de l’ordre à votre assureur.

Il faut aussi fournir tout élément pouvant prouver les circonstances de l’accident (photographies, coordonnées de témoins…).

Écrire une lettre de déclaration de sinistre

Si vous décidez de remplir un constat amiable, vous constaterez qu’il est possible d’utiliser le verso pour apporter des précisions et des renseignements complémentaires. N’hésitez pas à utiliser cette page pour que tout soit le plus clair possible.

Si vous manquez de place, sachez que vous pouvez toujours envoyer une lettre jointe à votre assureur.

Il est également possible de faire votre déclaration sur une simple lettre, même si comme nous le disions, cela n’est pas recommandé, car des erreurs sont possibles. Voici comment procéder pour déclarer un sinistre par courrier :

  • Il faut tout d’abord indiquer vos informations personnelles, ainsi que les informations concernant votre contrat d’assurance auto (coordonnées, numéro de téléphone, numéro de contrat d’assurance, date de début de contrat…) 
  • Il faut bien évidemment expliquer le type de sinistre : accident, vol, vandalisme, incendie, bris de glace…
  • Il faut également décrire les circonstances du sinistre avec un maximum de précision. Pour cela, mieux vaut expliquer l’accident en suivant l’ordre chronologique, et en étant le plus clair, le plus précis et le plus complet possible.
  • Une fois que le sinistre a été correctement décrit, vous pouvez dresser la liste des dommages matériels et corporels.
  • Enfin, vous pouvez ajouter toutes les autres informations que vous jugez pertinentes, comme par exemple les coordonnées d’éventuels témoins, photographies et autres pièces justificatives.

Envoyez ensuite le tout par courrier recommandé avec accusé de réception.

Romain Fusaro
Depuis 2014 (et après avoir créé une entreprise dans le milieu de la mécanique et de la réparation auto), Romain a rédigé plus de 300 articles sur le monde de l'automobile et de la mobilité. Fondateur du média automobile CaptainDrive, il cumule presque 10 ans d'expérience dans ce secteur et est chargé de coordonner l'équipe de rédacteurs et de journalistes qui donnent vie au site internet.

BONUS : Reçois des produits et des cadeaux gratuits pour ta voiture !

Chaque mois, CaptainDrive s'associe à une marque partenaire pour te faire gagner :


- des accessoires auto de qualité,

- des produits d'entretien pour voiture,

- des bons d'achat pour la réparation de ton véhicule.


C'est gratuit !

Laisser un commentaire