Vous aimez les voitures ? Vous aimez aussi le cinéma ? Vous aimerez sans aucun doute, les films de voiture !

Même si certaines Saga ont par le passé mis en avant, de manière malheureuse, les voitures au cinéma, il existe quelques perles qui valent le coup que l’on troque momentanément le siège en cuir de son auto pour celui de son canapé ! Focus sur notre top 10.

10 – Night Call (Dan Gilroy, 2014)

Amoralité et voyeurisme sur fond de tôle ensanglantée… Tel pourrait se présenter à nous Night Call. Or, ce film est bien plus que cela. Porté par un Jack Gyllenhaal vénéneux, le film nous dresse le portrait de Lou, voleur opportuniste qui profite des accidents de la route et des images renversantes qu’ils permettent de produire et ce à des fins de revente aux médias : un business juteux à la moralité limitée semble-t-il… Mais jusqu’à quel point ?

Un film de voiture cynique donc, qui nous fait malgré tout découvrir des images magnifiques de Los Angeles… Quel meilleur décor pour une telle histoire ?

9 – Cars (John Lasseter, 2006)

Et si les voitures avaient une conscience ? On se débarrasse ici des êtres humains pour donner force et parole à nos amis à quatre roues, en suivant la route de Flash McQueen, voiture de course à l’ambition sans limite.

La personnification distribuée en fonction des modèles de voiture, offre à voir une véritable aventure pleine d’émotions et de partage… Et rien que pour la matérialisation de la célèbre route 66 dans un 3D splendide, le film vaut le coup d’œil !

8 – Cosmopolis (David Cronenberg, 2012)

Une voiture peut aussi être le décor d’un drame existentiel et philosophique. Eric Packer, golden boy de 28 ans parfaitement incarné par un Robert Pattinson aux traits tirés, décide un matin d’entamer un voyage jusqu’à l’autre bout de la ville pour se faire couper les cheveux, dans un contexte de crise nationale.

Voyage il y a, que ce soit au travers de l’étrange procession de la longue limousine blanche, symbole de richesse et de succès, qui ne cesse de se voir arrêtée ou du moins ralentie par une humanité révoltée, ou bien dans l’existence même de ce jeune milliardaire, que l’on apprend à découvrir tout au long du film.

Une philosophie vrombissante s’il en est !

7 – Thelma et Louise (Ridley Scott, 1991)

Délaissant le sinistre snack dans lequel elle travaille et son tyran de mari, Louise décide sur un coup de tête de partir sur la route accompagnée de sa meilleure amie Thelma. Un périple parsemé de nids de poules débute alors.

Malheureusement, au fil de mauvaises rencontres, l’aventure tourne court pour se transformer en cavale cauchemardesque.
Un road trip devenu culte, atteignant son paroxysme dans une fin majestueuse ! Roulez le voir !

6 – Gran Torino (Clint Eastwood, 2008)

Du Clint Eastwood pur et dur ! Ce film se concentre sur la relation d’un vieux réac raciste ultra stéréotypé incarné par Clint lui-même, avec son voisinage qu’il a en grippe du fait de leurs origines, asiatiques.

De la haine à l’amour, la ligne est, c’est bien connu, très fine. L’affection du vieux blanc pour un jeune asiatique va alors naitre petit à petit, du fait d’une même passion pour la Gran Torino, voiture sortie des usines Ford que l’on ne présente plus.

Quoi de mieux que des gentes et un volant pour réconcilier les gens !

5 – Rush (Ron Howard, 2013)

Retour dans ce biopic sur une des plus grandes rivalités de l’histoire de la formule 1 : Niki Lauda, monstre d’arrogance et de froideur, face à James Hunt, ayant opté lui plutôt pour la fête et la séduction que pour le travail. Deux champions que tout oppose. Cette rivalité atteint son apogée suite à la brulure de Lauda et son retour sur les circuits, remonté comme jamais, à peine 40 jours plus tard…

Vous voulez de l’huile et des moteurs ? Des bruits de pneus qui crissent et de véhicules poussés à leur limite ? Rush est l’œuvre qu’il vous faut voir !

4 – Boulevard de la Mort (Quentin Tarantino, 2007)

Des personnages caricaturés, une réalisation à l’esthétisme léché ! Que dire… Du grand Tarantino mettant à l’honneur ni plus ni moins qu’une voiture tueuse dans les mains d’un Kurt Russel en transe.

La rencontre entre un cascadeur balafré psychopathe et une bande de filles en virée alcoolisée, donne l’occasion de profiter pleinement des mécaniques du véhicule au travers de deux courses poursuites époustouflantes renforcées par des dialogues caractéristiques de la fine plume de Tarantino.

A voir pour le croire !

3 – Mad Max Fury Road (George Miller, 2015)

Sans aucun doute la plus longue course-poursuite de l’histoire de cinéma… Entre moteurs grondants et véhicules customisés typique de l’univers post-apocalyptique propre à George Miller… Vous voulez de la tôle stylée sur quatre roues ? En voici, en voilà sous toutes les formes possibles et imaginables.

Et que dire de la beauté des paysages et de l’imagerie du film, de la modernité des propos portés par le film ou bien de l’audace présentée en ce qui concerne les effets spéciaux. Un trip halluciné à ne manquer pour rien au monde !

2 – Drive (Nicolas Winding Refn, 2011)

Le film de la révolution pour Ryan Gosling. Et quel film !

Cascadeur le jour, chauffeur pour des criminels la nuit. Le héros taciturne de Drive permet de faire revivre les caractéristiques propres aux héros de notre enfance. Ce film s’affirme aussi comme la rencontre entre un grand cinéaste avec un univers esthétique et coloré, riche en signification, une musicalité recherchée et une violence crue d’une froideur effrayante.

Bref, une œuvre dans lequel cinéma et automobile nous transporte dans leur univers !

1 – Taxi Driver (Martin Scorsese, 1976)

Pour finir, Taxi Driver de Monsieur Martin Scorsese !

Dans les rues de New York angoissantes comme jamais, on retrouve notre héros incarné par De Niro, personnage torturé par son retour du Vietnam (à croire que c’est une habitude pour De Niro…), qui redécouvrira sa ville avec un regard neuf et moralisateur : une envie de faire le ménage ! On suit donc Travis, un chauffeur de taxi paumé et sa haine d’un monde dont il arpente les rues sombres chaque jour et chaque nuit.

Une fin brillantissime, vient clore un film très violent, mais culte parmi les cultes !

A lire aussi : les voitures mythiques du cinéma.